L’invitée du mois : Kheira

Connaissez-vous le vélo-mobile ? C’est un véhicule extraordinaire,surprenant ! Il s’agit d’un vélo à pédales dans lequel le ou la pilote est en position allongée. Le vélo-mobile est équipé d’un carénage aérodynamique qui lui donne un aspect futuriste mais qui permet surtout d’être protégée des intempéries ! C’est à la fois un « véhicule sportif » mais également un moyen de transport alternatif (100% propulsion humaine, 0% pollution !), le vélo-mobile se rencontre plus fréquemment dans les pays du nord de l’Europe, là ou les vélos sont déjà beaucoup intégrés dans le paysage urbain. A l’occasion des 4 Saisons du sport féminin, nous avons rencontré Kheira, une jeune femme élégante et sportive qui se  prépare actuellement pour le championnat du monde 2016 de vélo-mobile.

 

KHEIRA-FIT-CAR

 

Bonjour, peux tu te présenter ?

Bonjour Mademoiselle Grenade, je m’appelle Kheira, j’ai trente ans et je suis maman de deux enfants. Je suis arrivée en France il y a 7 ans maintenant. Je suis une femme dynamique, souriante et pleine d’énergie. Étudiante à l’ISF, je prépare un BTS NRC (Négociation Relation Client) dans le but de relier mes expériences professionnelles (la vente et le conseil dans le prêt-à-porter haut gamme) et ma passion pour le sport.

Aujourd’hui nous fêtons la journée mondiale du sport féminin que penses-tu de cette journée ?

C’est un jour particulier qui valorise et fait honneur aux femmes. Ces dernières décennies, les femmes ont beaucoup évolué, notamment dans le milieu sportif. Elles prennent soin d’elles, de leur physique et de leur capital santé. Elles sont beaucoup plus autonomes, plus fortes, plus déterminées. Consacrer une journée afin de célébrer la pratique du sport en général chez les femmes me paraît important et essentiel. Par ailleurs, cela permet de donner une image différente des sportives qui, loin des clichés habituels, ne pratiquent pas uniquement la gymnastique ou la natation synchronisée. Même s’il reste sous médiatisé, le sport féminin commence à se faire une place de plus en plus importante dans les médias ce qui va de paire avec l’évolution constatée ces dernières années.

Tu pratiques d’ailleurs des sports peu représentés dans les médias, non ?

Je pratique de la capoeira, « un art martial brésilien », mélange subtil de danse et de combat qui nécessite souplesse et endurance. Un sport à la fois festif et martial qui reste relativement peu courant mais les femmes sont très bien représentées dans la capoeira : il s’agit d’un sport qui regroupe de manière équilibré autant de pratiquants que de pratiquantes !

Tu es aussi une pratiquante du vélo-mobile. Comment as-tu découvert cette discipline ?

Une rencontre hasardeuse dans mon parcours de sportive m’a permise d’être en contact avec l’unique revendeur de vélos-mobiles en France. Un de mes proches m’avait confié un vélo-mobile loué et m’avait demandé de le ramener auprès de ce revendeur. Ce fut là ma première rencontre avec ce monde passionnant. Mon arrivée à l’atelier du revendeur en vélo-mobile a suscité la curiosité de ce dernier et il m’a immédiatement demandé si j’étais venue avec depuis chez moi ? Je ui ai expliqué que j’étais déjà sportive à la base et endurante grâce à la pratique de la course à pied sur de longues distances (20 à 25 km) et ma pratique du fitness, du renforcement musculaire et de la capoeira. Très rapidement, il m’a proposé d’intégrer son équipe de France en tant que pilote féminine avec son vélo-mobile de compétition pour le championnat du monde ! Aujourd’hui, j’ai la chance de travailler régulièrement en tant qu’hôtesse de street marketing à travers l’agence de communication FitCar. J’occupe ainsi mes weekends à mener des opérations de communication pour des salles de fitness, notamment. L’image insolite dégagée par le carénage du vélo-mobile suscite les interrogations et attire les passants. En plus d’être écologique, mon vélo-mobile est un excellent support de publicité et de communication qui me permet d’allier l’utile à l’agréable. …pour mon entraînement sportif !

Tu participeras cette année au championnat du monde de vélo-mobile, peux-tu nous dire comment se présente cette compétition ?

C’est une épreuve qui se déroule  en Belgique sur 3 journées avec 3 modalités différentes. Environ 300 participants venus du monde entier se retrouvent lors de ce rassemblement international et l’ambiance est excellente car le monde du vélo-mobile reste pour l’instant « à échelle humaine ». Le premier jour est consacré au 200m sprint en départ arrêté. Le deuxième jour, nous sommes tous ensemble pour une course de 100 km d’endurance sur route fermée. Même si cette épreuve est proche des courses de cyclistes, les courses de vélo-mobile permettent d’atteindre des vitesses très élevées (le record du monde est établi à 139km/h avec uniquement la propulsion humaine sur une interminable ligne droite aux Etats-Unis !). Le troisième jour : 1000m sprint départ lancé et une course d’endurance d’une heure. C’est beaucoup d’efforts de préparation et d’endurance durant les 3 jours mais mon esprit de challenge et d’aventure est beaucoup plus fort. C’est ce qui me pousse à tenter ma chance et à parcourir le monde. Et puis qui sait ? Je serai peut-être la nouvelle championne du monde. (Rires)

Se préparer pour une compétition aussi importante, cela nécessite un entraînement particulier, non ? Comment te prépares-tu ?

J’ai démarré les premiers mois d’entraînement avec un coach sportif personnel, Jérémy Létard, et je fais beaucoup de sorties extérieures afin de me préparer physiquement et techniquement.

Tu ne sembles pas vraiment stressée, si ? 

Non pas pour le moment…généralement mon stress se fait sentir quelques jours avant le démarrage du championnat ! Mais je vais essayer de ne pas trop stresser et de me rappeler que je fais ça pour le plaisir, avant tout, et pour vivre une nouvelle expérience.

 

KHEIRA-MlleG

 

En plus d’être une sportive accomplie, tu as aussi un rapport particulier à la mode féminine, non ?

Oui, effectivement, j’ai été amenée à travailler dans plusieurs enseignes et boutiques de prêt-à-porter mixte. Je suis donc sensible à la mode et aux identités, aux styles de chaque enseigne que je croise.

Quelle est ta vision de la mode en général ?

C’est un phénomène passager et évolutif qui reflète l’image de la société année après année et qui n’est pas de l’intérêt de tout le monde. Elle dépend des besoins de chaque individu. Une personne qui a des fins de mois difficiles ne cherchera pas avant tout à suivre la mode, ou à remplir son dressing des dernières pièces tendances.  En revanche, une personne qui cherche a être aimée, à être valorisée par ses pairs, etc… se servira très probablement de la mode pour être reconnue. La mode dépend aussi de l’état économique de la société.  C’est un phénomène lié à la collectivité et les évolutions de la société qui indique la façon de s’habiller. En cela, la mode diffère totalement du style.

Qu’est-ce que le style selon toi ?

Le style c’est très personnel. Chaque personne a un style qui la représente et qui reflète sa personnalité, son caractère… Le style permet de dire aux autres qui nous sommes sans avoir à parler. On peut deviner beaucoup de choses à travers le style des personnes que l’on croise, les pièces qu’elles portent, les couleurs qu’elles choisissent pour leur vêtements, etc…

Est-ce qu’il y a un vêtement ou une couleur qui domine ta garde-robe ?

Le bleu, le noir, le blanc. Je pense que ce sont ces couleurs neutres ou classiques qui prennent le plus d’espace dans mon dressing mais j’apprécie aussi certaines teintes vives comme le jaune, le corail ou le fuchsia. Ce sont aussi des teintes qui représentent ma personnalité.

Où puises-tu tes inspirations ? 

J’ai majoritairement travaillé dans le prêt-à-porter. J’ai appris les bases, les essentiels le do’s & don’t de la mode et du style. A force de conseiller les clientes, d’habiller les mannequins et d’animer les vitrines, on finit par être inspirer naturellement ou, en tous cas, on n’a pas toujours conscience de ses sources d’inspiration. Mais comme tout le monde, je suis de nature curieuse et sensible à ce que je peux voir dans les magazines, à la télévision, dans les boutiques ou bien sur elles personnes croisées dans la rue.

Est-ce qu’il y a une personnalité ou célébrité que tu trouves particulièrement stylée ?

Je ne suis pas très « people » et comme je suis quelqu’un de simple je dirais plutôt Angelina Jolie. C’est une très belle femme. Le fait qu’elle soit maman de six enfants, dont trois adoptés, la rend unique à mes yeux ! Sa générosité et son amour envers les enfants orphelins représentent pour moi une femme et une maman (presque) parfaite !

Ce qui ne quitte jamais ton sac ? 

Mon rouge à lèvres ! C’est pour moi un accessoire indispensable. Ce n’est pas un indispensable de la mode mais de la beauté féminine. Pour moi, les lèvres font la beauté de la femme. C’est un avis strictement personnel bien sûr.

Une chose que je ne t’ai pas demandé mais que tu souhaites nous confier ?

  Pas particulièrement, non. Je tiens simplement à vous remercier pour l’invitation et à remercier Mademoiselle Grenade de son intérêt pour les femmes et notamment les femmes sportives. Merci Kheira, pour ce moment que tu nous a accordé. Nous ne manquerons pas de revenir prendre de tes nouvelles et sommes de tout coeur avec toi. Que 2016 soit ton année.



Laisser un commentaire

Les conseils mode :

10 éléments essentiels dans sa garde robe

10 pièces maîtresses dans votre dressing

Nous avons déterminé les 10 pièces incontournables de votre dressing qui vous permettront de faire face à la plupart des situations. Vous vous préparez à faire quelques achats, consultez cette liste qui vous aidera à compléter judicieusement vos différentes tenues. Investissez dans des pièces qui vous rassureront en toute occasion. 

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de votre visage est essentiel. En effet, correctement choisi, le décolleté saura attirer l’attention sur votre visage ainsi que surligner ou dissimuler certaines parties de votre anatomie.

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez...

À quelle fréquence décidez-vous de porter la première chose que vous trouvez dans votre dressing ? Il peut être parfois fatiguant et décourageant d'être féminine. Certains jours, on aimerait pouvoir accrocher nos cheveux en chignon flou, enfiler notre vieux survêtement à capuche et nos vieilles baskets ultra-confortables.  Débarrassez-vous de la paresse qui peut vous envahir dès que vous devez vous habiller et épousez votre féminité en prenant en considération les raisons pour lesquelles vous devriez faire un effort de style.

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Comment développer son sens du style ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter dans le monde de la mode. De temps en temps, nous recevons des courriers de clientes qui débutent dans le monde merveilleux de la mode féminine. Généralement, ce sont des personnes qui ne se sont jamais intéressées aux tendances du prêt-à-porter. Elles n’ont jamais vraiment porté attention à leurs tenues vestimentaires. Et pourtant, elles souhaitent, aujourd'hui, améliorer leur sens du style ou mieux s’habiller. Elles précisent souvent qu’elles se sentent excitées à l’idée de faire évoluer leur style personnel mais se sentent également complètement dépassées.

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

Le meilleur ingrédient pour développer votre style vestimentaire c’est le courage ! Mademoiselle Grenade vous explique pourquoi vous devriez faire preuve d’audace et de bravoure lorsque vous avez la possibilité de faire évoluer votre style habituel.