L'invitée du mois : Klervi

Si le mot est très souvent associé à la femme avec des clichés tels que « recettes de grands-mères », la cuisine demeure trop souvent l’apanage d’un monde masculin même si quelques femmes ont su, avec le temps, imposer dans la gastronomie leur nom en même temps que leur talent. À l’occasion de la 4ème édition de la Cuillère d’Or, un trophée gastronomique 100% féminin, nous avons rencontré Klervi, une jeune femme passionnée de Cuisine afin de parler avec elle de mode bien entendu mais aussi et surtout de cuisine.

Bonjour Klervi, tu as su faire de ta passion une profession mais est-ce que la cuisine a toujours été une évidence pour toi ?  Toute petite, quel était le métier qui t'attirait ?

Bonjour Mademoiselle Grenade. Lorsque j’étais enfant, avec ma sœur, nous réalisions des chorégraphies pour nos parents avec toute la mise en scène, les costumes… Je voulais faire des comédies musicales, faire le show sur scène que ce soit de la danse, du chant, ou du théâtre. La cuisine est arrivée plus tard.

Quelles ont été les expériences ou rencontres qui-t-on dirigé vers la cuisine ?

C’est grâce à une sortie scolaire quand j’avais 8 ans. A l’époque, nous vivions en Guadeloupe et avec l’école nous avons visité une exploitation de cacao. La transformation de ce produit m’a tout de suite passionnée. Je sui passée du cacao au chocolat, ensuite à la pâtisserie, pour arriver jusqu’à la cuisine. Pour moi, c’était comme de la magie.

Est-ce  que le plaisir de la table est une joie partagée par la famille ?

Oui, clairement. Nous avons toujours eu des repas de famille : C’est le moment de retrouvailles.

Est-ce aussi l'occasion de déguster des produits recherchés ou nouveaux ? Est-ce un temps privilégié pour éveiller le goût ?

Oui, les courses se font souvent le weekend et beaucoup au marché de notre quartier. Du coup on en profite pour découvrir des produits, faire des essais en cuisine...

Quel est ton plus grand souvenir de table plus jeune ?

Les galettes bretonnes de ma Maman, originaire du sud du Finistère.

A quel moment as-tu su que la cuisine deviendrait ta passion? Y a-t-il eu dans ton entourage, une personne pour te guider vers ce choix ?

Issus de l’agriculture, mes parents m’ont éduquée sur l’origine des produits et ma curiosité allait jusqu’à la recherche de recettes. De plus, la cuisine a toujours été un moyen de partage et d’échange lors de mes voyages à l’étranger. C’est à la fin du collège pour le choix de mon orientation que je me suis rendue compte que la cuisine était vraiment ma passion, et que ça serait mon futur métier.

Si tu devais partir sur une île déserte, quels seraient les 5 ustensiles de cuisine que tu emmènerais avec toi ?

Un couteau d’office, une sauteuse, une planche à découper, une cuillère et un cul de poule.

Toujours sur une île déserte, quels seraient les 5 produits que tu sélectionnerais ?

Œuf, lait, farine, et pour le reste j’espère que l’île est riche en fruits et légumes !

Quel est le plat que tu aimes bien réaliser pour tes amis ?

J’essaye de faire les galettes bretonnes de ma Maman. Avec la crêpière c’est convivial et sympa.

Si tu avais un conseil à donner à un amateur de cuisine, quel serait-il ?

De prendre les recettes du livre scolaire « CUISINE DE REFERENCE » aux éditions  BPI. Toutes les bases de la cuisine et il y a même des photos sur les techniques.

Quel est le ou la chef de cuisine qui t'inspire et à qui tu voudrais ressembler ? Le chef Alain Passard, parce qu’il s’est remis en question même avec ses 3 étoiles au guide Michelin pour une cuisine végétale liée au respect de l’environnement.

Toute seule chez toi, quelle est la recette rapide que tu confectionnes ?

Le caramel au beurre salé. Après avoir regardé un chef pâtissier lors d’un stage en 2e années de Bac. Je n’ai pas de recette, juste la répétition du geste et de la technique.

Peux-tu nous faire partager une expérience professionnelle qui t'a marquée ?

Pendant mes années au lycée hôtelier, nous allions servir ou aider en cuisine pour le traiteur Lenôtre lors de la réception du tournoi des 6 nations de rugby. J’ai travaillé pour la première fois auprès d’un chef meilleur ouvrier de France et l’ancien chef du palace Parisien le George V. L’ambiance était festive grâce au rugby, et j’étais très impressionnée de travailler auprès d’eux.

Dans 10 ans où voudrais-tu être ?

Aucune idée, mais heureuse et sans regret.

En 2015, sur 609 tables étoilées dans le guide Michelin, seules 15 femmes sont récompensées. Pourquoi si peu de femmes chefs dans les restaurants et pourquoi sont-elles si peu présentes dans le guide Michelin selon toi ?

Pour moi une femme ne recherche pas la compétition comme un homme. Mais elles sont reconnues pour leurs personnalités et leurs talents en dehors du guide Michelin. Les mentalités changent, d’ailleurs cette année, la plus jeune étoilée de France est Julia Sedefdjian, elle a 21 ans seulement, et c’est un record !

 

  L'invitée du mois : Klervi  

Le concours de la cuillère d'or, entièrement réservé aux femmes s'est terminé le 8 mars dernier pour la journée internationale des droits de la femme Est ce que tu es attirée par ce genre de concours ?

Je n’aime pas du tout l’idée de faire un concours exclusivement féminin. La journée du 8 mars doit surtout nous rappeler l’importance de l’égalité des Hommes et des Femmes dans la société elle n’a pas vocation à nous diviser. On devrait plus aider les femmes à accéder à de grands concours.

Les femmes chefs incontournables se comptent sur les doigts de la main : Anne Sophie Pic, Hélène Darroze, Elena Arzak, Nadia Santini, Hélèna Rizzo, Vicky Lau... Est-ce que ces femmes sont des sources d'inspirations pour toi? Les vois-tu comme des modèles à suivre ? 

Ces femmes m’impressionnent par leur parcours unique et leurs histoires mais surtout parce qu’elles ont leur propre identité culinaire. Ma rencontre avec Virginie Basselot l’année dernière (Meilleur Ouvrier de France en 2015), m’a beaucoup encouragée dans mes choix de carrières, car je me suis dit « c’est possible, je peux le faire ».

La gastronomie est en un sens un peu comme la mode : il y a des courants, des personnalités avec des styles affirmés... Est ce qu'il y a des tendances ou des stars de la gastronomie qui t'attirent plus que d’autres ?

Pour moi, la cuisine est un moyen de représenter notre environnement. Les chefs Magnus Nilson en Scandinavie, Massimo Bottura à Modène ou encore Niki Nakayama à Los Angeles ... ont la même philosophie, et expriment leurs créativités et leurs personnalités en s’adaptant à la nature. J’espère pouvoir suivre ce même chemin...

En ce qui concerne le prêt-à-porter, quelle est ta vision de la mode en général ? 

C’est un support qui permet des découvertes et des créations, et surtout d’essayer de nouvelles choses : Changer, évoluer et surtout oser ! La mode est un support de créativité qui inspire plusieurs domaines.

Quelle couleur et quel vêtement prend le plus de place dans ton dressing ?

Le bordeaux, le beige, le bleu et le noir… et beaucoup de jupes !

Tu es plus jupe que pantalon alors ?

Oui je suis particulièrement fan de la jupe droite, très colorée ou avec des motifs. Mais j’aime bien le jean slim, ça me permet de mettre un haut très coloré.

Comment alimentes tu ton dressing (Besoins, coups de cœur, soldes, vide-dressing…) ?

J’adore la mode et le shopping, mais je ne passe pas souvent à la caisse quand je vais dans un magasin. C’est vraiment sur un besoin. Mais souvent, je profite des soldes pour changer le dressing.

Et quelle est ta meilleure « affaire » ?

Une robe bordeaux que j’ai pu acheter en solde chez  Mademoiselle Grenade ! Une superbe qualité, un prix parfait pour moi et  j’ai l’impression qu’elle a été faite pour moi.

Pour finir, parmi ces trois pièces, laquelle préfères-tu : La petite robe noire, le pantalon slim, la veste tailleur ?

La veste tailleur, surtout en couleur pastel. Pour moi c’est la pièce indispensable pour rester chic et affirmer sa singularité.

Merci Klervi. Nous espérons que les prochaines expériences culinaires enrichiront tes connaissances et t’apporteront toutes les satisfactions que l’on peut éprouver en donnant du plaisir aux hôtes qui partagent ces découvertes gustatives et épicuriennes autour d’une belle table.   EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

 



Laisser un commentaire

Les conseils mode :

10 éléments essentiels dans sa garde robe

10 pièces maîtresses dans votre dressing

Pour se sentir très élégante, chaque femme a un style ou une signature vestimentaire qui...

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Comment développer son sens du style ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter dans le monde de la...