Dis Mademoiselle Grenade, qui est Grace Coddington ?

Peu de personnes peuvent se vanter d’avoir vécu plusieurs vies, plusieurs professions, particulièrement dans le monde de la mode où les carrières peuvent se briser en un jour ou ne jamais décoller. Grace Coddington compte au nombre de ces exceptions. Tour à tour mannequin, photographe, styliste, directrice de création, cette élégante rouquine à la crinière de feu, sera parvenu à imposer un style: le sien, qu’elle ne cessa jamais de réinventer. Devenue l’une des papesses de la mode, son retrait partiel de ce monde laisse orpheline l’édition américaine de Vogue. Pamela Rosalind Grace Coddington nait le 20 avril 1947 sur l’île d‘Anglesey, au nord ouest du Pays de Galles. Elle voit le jour au sein d’une famille modeste, ses parents sont tous deux hôteliers. Grace étudie au sein d’un couvent où elle est interne. Elle y reçoit une éducation catholique stricte. Les weekends sont pour elle l’occasion de rentrer chez ses parents, qu’elle aide régulièrement à tenir leur hôtel. Le père de Grace meurt d’un cancer des poumons en 1958. Grace n’a que 11 ans. Elle devient alors une adolescente rêveuse qui se réfugie dans la lecture du magazine Vogue UK. De cette enfance passée à dévorer les exemplaires du magazine Vogue, elle conservera un goût prononcé pour un style à la fois onirique et fantasque, qui deviendra sa signature et dont elle usera plus tard, à l’occasion de ses éditos modes qu’elle qualifiera de travelogue. Grace finira par tenter de vivre ses rêves en gagnant Londres, afin d’y étudier au sein d’une école de mannequinat, l’école Cherry Marshall.

Grace Coddington : mannequin et muse

Elle l’ignore encore, mais ce sera un pari gagnant. En 1959, Grace tente sa chance et participe à un concours organisé par Vogue UK qu‘elle remporte haut la main. Repérée par le célèbre mensuel, elle débute alors sa carrière dans le mannequinat. Le célèbre coiffeur britannique Vidal Sassoon en fera sa muse à compter de l’année 1961. Celui qui était parfois surnommé le fondateur de la coiffure moderne serait allé jusqu’à concevoir une nouvelle coupe de cheveux, à partir du visage de Grace. Il baptisera cette coiffure « le bob ».

Grace Coddington la touche-à-tout

A compter de 1962, Grace intègre l’équipe du magasine Vogue UK en tant que styliste. Sa rencontre avec le photographe de mode Norman Parkinson, lui offre l’opportunité de s’initier à un nouveau domaine dans lequel elle entend bien imposer sa griffe. Bientôt, Grace démontrera à son mentor qu’elle est capable, elle aussi, d’exceller dans cet art. Son talent de photographe sera tel, que nombre de créateurs iront jusqu’à créer et confectionner des vêtements destinés uniquement à ses shootings. Grace réussit tout ce qu’elle entreprend. L‘année 1967 marque cependant un tournant dans sa carrière de mannequin. Grace, qui est à présent âgée de 26 ans va vivre un terrible drame. Elle manque d’être défigurée par un terrible accident de la route qui lui vaudra de subir cinq opérations de chirurgies réparatrices. A la fin de sa convalescence, Grace reprend sa carrière de mannequin, mais ne tarde pas à annoncer qu’elle quitte la profession. En juillet 1988, Grace rejoint l’équipe de l’édition américaine du magazine Vogue, en qualité de styliste. Elle y fait alors la rencontre d’une certaine Anna Wintour. Elle ne le sait pas encore mais elles ne se quitteront plus tout à fait. En 1995, Grace quitte son poste de styliste à la suite de sa nomination en tant que directrice de création. En 2006, Grace publie The Catwalks. Elle dévoile dans ce livre la vie quotidienne qu’elle mène auprès de son compagnon, telle qu’elle l’imagine vue par ses chats. Cette idée s’explique par la fascination qu’elle nourrit pour cet animal. En 2009, le grand public la redécouvre à l’occasion de la diffusion du film The September Issue. Le fil conducteur de ce documentaire est l’élaboration du fameux numéro de septembre de l’édition américaine de Vogue. Le charisme de Grace opère, certains critiques iront jusqu’à affirmer qu’elle y vole bien malgré elle la vedette à Anna Wintour. Ce n’est qu’en 2012, que Grace dévoile ses mémoires dans un livre intitulé Grace : a memoir. En 2016, l’annonce du départ de Grace de l’édition américaine du magazine Vogue est un véritable tremblement de terre pour le monde de la mode. Fort heureusement, Grace ne prévoit qu’un départ progressif et annonce d’emblée la couleur : elle ne renonce pas à la photographie et souhaite désormais se consacrer à de nouveaux projets, dont le lancement de son propre parfum pour la marque Comme des garçons. Grace entend également travailler sur une adaptation de son livre The Catwalk dans un film d’animation.


Laisser un commentaire

Les conseils mode :

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Débarrassez-vous de la paresse qui vous envahi dès que vous devez vous habiller et épousez votre féminité en prenant en considération les raisons pour lesquelles vous devriez faire un effort de style

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter. De temps en temps, nous...

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

« Je ne porterai pas d’étole / de bracelets manchettes / de col à jabot /...