Dis Mademoiselle Grenade, qui est Steven Meisel ?

Steven Meisel est le photographe qui est parvenu à chambouler le monde du mannequinat dans les années 80. Créateur du concept de super-modèle (supermodels), il est lui-même considéré comme un photographe star, incontestablement l’un des meilleurs du monde. Steven Meisel naît le 5 juin 1954 à New York, aux Etats-Unis. Très tôt, il dessine des croquis inspirés des photos et des illustrations qu’il admire dans les magazines Vogue et Harper’s Bazaar. Il entreprend ses études supérieures au sein de la Parsons School of Designer à New York, au sein de laquelle il étudie notamment l’illustration de mode. Steven Meisel fait ses premières armes auprès du couturier Roy Halston Frowick, pour lequel il officie en tant qu’illustrateur. Steven s’adonne également à l’écriture et collabore à cette occasion avec le magazine New York Rocker. Lorsqu’il quitte Roy Halston Frowick, Steven intègre le journal Women’s Wear Daily. Persuadé qu’il ne parviendra jamais à percer grâce à ses dessins, Steven décide de s’essayer à la photographie de mode. Il propose alors ses services à l’agence de mannequin Elite et effectue ses premiers shootings avec quelques-uns des mannequins de l’agence. Ses premiers clichés parviendront rapidement à intéresser des professionnels. Steven est alors débauché par le magazine Seventeen. Sa carrière prend alors un autre tournant car il reçoit de nombreuses propositions qui l’amènent à collaborer avec de grands noms de la presse américaine telle que Vanity Fair. Sa renommée dépasse les frontières américaines, ce qui lui permet également de décrocher de nombreuses collaborations avec des acteurs de la presse européennes à l’instar du magazine italien Lei. Dans les années 80, Steven Meisel devient un photographe star. Il est également le mieux payé de sa profession, avec à son actif, un contrat de deux millions de dollars, qu’il signe avec l’édition américaine du magazine Vogue. Steven est également réputé pour parvenir à sublimer ses modèles et dénicher parmi elles de véritables perles. Les mannequins Naomi Campbell et Linda Evangelista, pour ne citer qu’elles, font parties des top modèles découverte par Steven ou dont la carrière a été propulsée grâce à ses clichés. En 1992, la chanteuse Madonna s’attèle à la préparation d’un livre intitulé Sex. Elle fait appel à Steven, qui accepte de collaborer avec elle sur ce projet. Lorsque l’édition italienne du magazine Vogue fait appel à lui, tous deux ignorent encore qu’il s’agit là du début d’une longue collaboration. Le travail de Steven correspond tellement à l’image du magazine, que Vogue décide de lui confier de façon exclusive, la conception de chacune de ses couverture et ce, jusqu’à ce jour, soit depuis près de deux décennies. En 2006, Steven se voit décerné le prix de la photographie appliquée, prix qui lui est décerné par le Centre international de la photographie et qui vise à récompenser un photographe qui parvient à se distinguer dans les domaines de la mode et de la publicité. Il succède ainsi à d’autres photographes talentueux tels que David Lachapelle ou Annie Leibovitz. En 2014, la marque Pirelli sollicite Steven afin que ce dernier réalise l’ensemble des photos destinées à l’édition 2015 de leur calendrier.


Laisser un commentaire

Les conseils mode :

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter. De temps en temps, nous...

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

« Je ne porterai pas d’étole / de bracelets manchettes / de col à jabot /...