Dis Mademoiselle Grenade, qui était Ted Lapidus ?

Dis Mademoiselle Grenade, qui était Ted Lapidus ?

 

Peu de créateurs peuvent se vanter d’avoir comme Ted Lapidus, contribué à démocratiser la mode, de l’avoir rendu accessible à tous. Ce fils de tailleur immigré aura eu suffisamment d’audace et de volonté pour populariser la mode sans la dévoyer.

Ted Lapidus, né Edmond Lapidus, voit le jour le 23 juin 1929 à Paris. Auprès d’un père tailleur, il côtoie dès son enfance le monde de la mode. Ted étudiera à Marseille, puis dans la ville d’Annecy, en raison des déménagements successifs de ses parents.

A la fin de ses études secondaires, il s’inscrit à l’université de médecine de Paris pour y suivre un cursus de médecine. Il y restera jusqu’en 1950, date à laquelle il renonce à la médecine. Une opportunité lui permet d’entrer chez Dior quelques temps. Il n’y restera pas longtemps et intégrera peu de temps après le Club de Paris où il officiera en tant que tailleur.

En 1951, Ted souhaite voler de ses propres ailes et ouvre sa propre enseigne. Dès la présentation de sa première collection, Ted récolte les louanges de la presse. Au sein de cette enseigne, Ted se forge une solide réputation, qui lui amène une clientèle fortunée et célèbre. Ted devient alors le couturier de nombreuses personnalités, au rang desquelles on compte l’actrice Brigitte Bardot, ou encore le chanteur John Lennon.

Durant les années 60, la griffe Ted Lapidus va connaitre une véritable expansion dans le monde de la mode.

En 1961, Ted inaugure le cours de coupe académique de Tokyo.

En 1963, il devient membre de la Chambre syndicale de la haute couture. Cette même année, il lance une ligne parallèle qui lui permet de toucher le grand public avec des pièces abordables. Grâce à lui, la mode descend jusque dans la rue.

En 1965, Ted surprend avec des vêtements unisexes : les pardessus militaires et les épaulettes habillent désormais la femme. Ted s’attaquera également au pantalon à patte d’éph, pièce à laquelle il redonnera ses lettres de noblesses.

En 1969, Ted Lapidus bénéficie d’une publicité inattendue lorsque le chanteur John Lennon fait le choix d’arborer un costume du créateur à l’occasion d’un shooting photo organisé pour la pochette de l’album Abbey Road. La pochette de cet album qui immortalise les membres du groupe en train de traverser le passage piéton de la rue Abbey Road fera le tour du monde.

En 1970, Ted est approché par la marque l’Oréal qui lui propose de collaborer avec elle au lancement de plusieurs parfums.

En 1982, il souhaite organiser son retrait progressif de la maison Ted Lapidus. Ted commence donc à déléguer ses fonctions à son fils : Olivier Lapidus. Ted Lapidus succombe à une insuffisance respiratoire, engendrée par une leucémie dont il était souffrant depuis de nombreuses années.

Ted Lapidus décède ainsi le 29 décembre 2008 à l’âge de 79 ans. Couturier moderne et désireux de faire partager son amour de la mode au plus grand nombre, Ted Lapidus aura passé toute sa carrière de couturier à moderniser les garde-robes et à rendre ses créations accessibles à tous.



Laisser un commentaire

Sur le même sujet :

Le pouvoir caché des vêtements !
Le pouvoir caché des vêtements !
Si vous avez déjà assisté à une répétition d'une pièce de théâtre, vous savez à quel point les vêtements sont essenti...
Lire la suite :
Quels sont les avantages de porter des uniformes au travail ?
Quels sont les avantages de porter des uniformes au travail ?
  Les codes vestimentaires des entreprises ont beaucoup évolué ces dernières années et porter des vêtements ou des un...
Lire la suite :
Quelques règles élémentaires pour un voyage d’affaires réussi
Quelques règles élémentaires pour un voyage d’affaires réussi
  Pour certaines personnes, partir en voyage d’affaires fait partie de la routine. Il est possible que votre travail...
Lire la suite :