Le style de Jackie Kennedy, la BCBG des années 60

Quelle image avez-vous en tête de Jackie Kennedy ? Une vision d’elle avec un trench sur le dos, des lunettes de soleil disproportionnées vissées sur le nez, prenant le soleil ? Est-ce plutôt une photo d’elle avec une petite robe, un collier en perles blanc et sa coiffure si soignée, aux côtés de son mari, John-Fitzgerald Kennedy ? Jackie Kennedy est encore aujourd’hui une icône de mode, une femme dont la simple évocation du nom est synonyme de chic et d’élégance. Plongeons dans le dressing de l’ex First Lady, qui a apporté une certaine vision de la mode à la Française dans les salons de la Maison Blanche.

De Jacqueline Kennedy à Jackie O

Jaqueline Bouvier, surnommée Jackie, ne fut pas seulement l’épouse du 35e Président des Etats-Unis. Sa beauté, mais aussi sa simplicité, sans oublier son élégance naturelle, en ont fait une icône de mode. Avec elle, le style vestimentaire de la Maison Blanche évolue. Fini le côté austère, les lunettes de vue et les tenues tirées aux quatre épingles. Elle fait rentrer au sommet de l’Etat les petits polos à manches courtes, les robes trapèze, les tailleurs avec des tons pastels, les trenchs… 

Arrivée à Paris à ses 21 ans, pour étudier à la Sorbonne, elle découvre alors la richesse de la haute-couture, aime se promener dans le XVIe arrondissement, et est fascinée par la mode Parisienne. C’est en France donc, mais aussi en Italie, que Jackie Kennedy craque pour des tailleurs Chanel, des robes Balenciaga, ou encore des créations de Givenchy, Jean-Louis Scherrer ou Christian Lacroix. Bien aidée par son styliste Oleg Cassini et Diana Vreeland, elle développe un style chic décontracté. Le style BCBG des années 60 est né. Plus tard, devenue Jackie O (surnom donné lorsqu’elle épouse Aristote Onassis), Jackie Kennedy-Onassis vit à New-York, et continue d’apparaitre dans les journaux, avec un style farouchement marqué d’élégance à la Française… 

 

Les éléments indispensables du style Jackie Kennedy

  • Misez sur la simplicité : le style de Jackie Kennedy reprenait bien souvent un choix minimaliste avec une robe trapèze colorée et des ballerines. Un seul accessoire suffit, le collier de perles, à porter sur deux rangées ;
  • Celle qui fut consacrée « débutante de l’année » en 1947 par Hearst, a inspiré des milliers de jeunes filles en leur donnant le goût des robes trois trous, simples mais efficaces ;
  • Le tailleur est une des marques de fabrique de Jackie Kennedy, comme le carré Hermès qu’elle aimait porter dans ses cheveux. Osez les tailleurs, et osez les matières comme le tweed.

Jackie Kennedy fut l’une des premières dames les plus populaires. Ses sorties faisaient tourner la tête des photographes. Sur papier glacé coloré ou sur des archives en noir et blanc, elle laisse un héritage fort. Elle a initié une nouvelle ère à la Maison Blanche, une révolution de sophistication, toute en finesse. Une femme libérée des années 60, qui a écrit sa propre histoire, sans se laisser dicter des codes. Un modèle, une icône.



Laisser un commentaire