Dis Mademoiselle Grenade, qui est Gianfranco Ferré ?

Qualifié d’architecte de la mode, en raison des qualités évidentes de ses créations et de son impressionnante maîtrise technique des coupes, Gianfranco n’en fut pas moins un créatif inspiré et doué. Gianfranco Ferré voit le jour le 15 août 1944 dans la ville de Legnano, située en Italie. Initialement, il entend embrasser la profession d’architecte. Il étudie donc au sein de la Politecnico de Milan et en sort titulaire d’un diplôme d’architecture. Très vite, il se détourne cependant de cette voie et se lance dans la conception d’accessoires. En 1974, Gianfranco inaugure sa propre maison de couture. Gianfranco révèle la même année une première collection composée de créations pour femme. En 1978, il dévoile une collection de plusieurs créations pour homme. En 1980, Gianfranco Ferré lance son premier parfum. En 1989, il est nommé directeur artistique de la maison Dior. Au sein de la maison Dior, Gianfranco est sommé de s’atteler à la conception des lignes de haute couture, de prêt-à-porter ainsi que de la ligne fourrure. La même année, Gianfranco remporte le prix du dé d’or de la couture. Ce prix vient récompenser les créations audacieuses et élégantes que le prolifique Gianfranco produit en nombre. Ses défilés sont ainsi réputés pour donner lieu à la présentation d’un grand nombre de tenues et de créations originales. Les créations de Gianfranco qui le rendent célèbres sont pour l’essentiel ses chemises blanches ainsi que les vestes en cuir qu’il confectionne. Dans les années 90, la renommée de Gianfranco s’accroit un peu partout en Europe mais également dans le monde entier. De nombreux points de vente s’ouvrent aux quatre coins du monde. En 1994, Gianfranco se trouve à la tête d’un empire qui compte plus d’une quinzaine de boutique, elles-mêmes relayées par près d’une centaine de points de vente physiques. En 1997, il quitte la direction artistique de la maison Dior qu’il laisse alors à son successeur, le créateur John Galliano. Gianfranco profite alors de ce départ pour relancer sa griffe. En 1999, Gianfranco Ferré retourne en Italie, à Milan, afin d’y ouvrir des ateliers de confection dans le but de concevoir une ligne sur place. Les créations qui y sont réalisées sont fidèles à l’esprit des créations habituelles de Gianfranco. Elles sont sobres et se prêtent volontiers à des mixes audacieux. Gianfranco apporte un soin particulier aux coupes, à la structure ainsi qu’au volume de ses pièces, afin de dessiner des silhouettes impeccables et harmonieuses. Gianfranco continue de remporter de nombreuses récompenses et décorations destinées à récompenser l’ensemble de son travail. Il reçoit notamment la médaille de Commandeur de l’ordre du Président de la République italienne destinée à souligner l’impact de son travail sur la promotion de la culture italienne. Le 17 juin 2007, Gianfranco Ferré décède des suites d’une hémorragie cérébrale, à l’âge de 63 ans. Le style classique des pièces de Gianfranco font de celles-ci des pièces intemporelles, des valeurs sures qui permettent d’éviter tout faux pas vestimentaire. Ses créations offrent de nombreux basiques efficaces et confortables.


Laisser un commentaire

Les conseils mode :

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter. De temps en temps, nous...

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

« Je ne porterai pas d’étole / de bracelets manchettes / de col à jabot /...