Dis Mademoiselle Grenade, qui était Jacques Fath ?

Le nom de Jacques Fath n’est connu que des seuls initiés et amateurs de la mode des années 40 et 50. Pourtant, nous lui devons quelques-uns des plus grands classiques de nos penderies. Rendre hommage à Jacques Fath passe donc nécessairement par la redécouverte de son travail.

Jacques Fath voit le jour le 6 septembre 1912 dans la ville de Maison Laffitte, située dans le département des Yvelines. Il ne grandit pas dans un univers d’où la mode est exclue. En réalité, c’est même tout l’inverse puisque son arrière-grand-mère paternelle est illustratrice de mode. Avec une telle ascendance, il n’est pas étonnant que dès sa plus tendre enfance, Jacques éprouve le besoin de créer et de concevoir des vêtements, des robes plus particulièrement.

En dépit de ce rêve, Jacques accepte néanmoins de suivre un cursus d’études plus classique et suit dans un premier temps des cours au sein de l’école de commerce de Valenciennes. Il ne renonce pas pour autant à son rêve puisqu’il décide en parallèle de ses études, de travailler notamment afin de financer des cours du soir qui lui permettent d’apprendre les bases de la coupe ainsi que du dessin de mode. Fort de ces nouveaux apprentissages et enseignements, Jacques s’adresse alors à différents couturiers afin de leur proposer ses services en tant qu’apprenti. Le couturier Paillard Lacroix répond favorablement à cette proposition.

En 1936, Jacques inaugure un atelier de création situé à Paris. Pour faire tourner son commerce, il recrute huit employés qui le secondent à toutes les étapes de créations.

Biographie : qui était Jacques Fath ?

 

En 1937, Jacques Fath décide de voler de ses propres ailes et entend présenter ses premières pièces au cours d’un défilé. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, Jacques ne cesse pas pour autant de créer et entend même poursuivre son idée de libérer les mouvements de la femme et de lui donner plus d’aisance avec des jupes amples qui leur permettent notamment d’utiliser des vélos, ce qui constitue un progrès important pour les femmes qui parviennent ainsi à circuler et se déplacent sans avoir besoin de faire appel à un homme pour les conduire. Les créations de Jacques évoluent ensuite lorsque ce dernier propose des vêtements drapés ainsi que des associations particulières de couleurs.

Après la guerre, le succès de Jacques ne retombe pas pour autant. Le créateur se place en effet sur un nouveau créneau qui lui permet de maintenir son succès et de renouveler sa clientèle. Il lance un style excessivement chic qu’il définit comme le style de la jeune parisienne tendance. Jacques propose notamment de superbes robes longues de velours destinées aux soirées mondaines.

Jacques Fath décède prématurément des suites d’une leucémie le 13 novembre 1954 à Paris, à l’âge de 42 ans. En dépit de sa disparition brutale, Jacques Fath laisse en héritage de nombreuses créations mais également une certaine conception de la mode dont sa femme assure précieusement la conservation et la pérennité en agissant en qualité de directrice artistique de sa marque dans l’espoir de perpétuer l’esprit de Jacques Fath et de rendre hommage à son immense talent.

 



Laisser un commentaire

Les conseils mode :

10 éléments essentiels dans sa garde robe

10 pièces maîtresses dans votre dressing

Pour se sentir très élégante, chaque femme a un style ou une signature vestimentaire qui...

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Comment développer son sens du style ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter dans le monde de la...