Dis Mademoiselle Grenade, qui est Kate Moss ?

Dis Mademoiselle Grenade, qui est Kate Moss ?

Dis Mademoiselle Grenade, qui est Kate Moss ?

Qui est le mannequin Kate Moss ?

 

 

Avec sa silhouette fine et enfantine, Kate Moss a fait sensation dans le monde du mannequinat, en lançant ce qui est devenu le look waif.

Fille de Peter Edward Moss, un agent de voyages, et de Linda Rosina, une barmaid, Kate Moss née le 16 janvier 1974 à Londres, en Angleterre. Elle et ses trois frères et sœurs grandissent dans le quartier de Croydon, dans le Grand Londres. Ses parents divorcent l’année de ses 13 ans soit un an avant le début d’une aventure qui découlera sur une carrière aussi impressionnante que prolifique.

 

KATE MOSS, UNE CARRIÈRE INCROYABLE :

À l’âge de 14 ans, elle est repérée par Sarah Doukas, propriétaire de l’agence de mannequins Storm. Elle fait sa première couverture quelques temps après.

En 1990, Kate Moss attire l’attention de l’industrie de la mode lorsqu’une série de photographies naïves, intitulée « le 3ème été de l’amour », prise par la photographe britannique Corinne Day, est publiée dans le magazine The face.

En 1993, suite à une campagne de pub, Obsession de Calvin Klein, elle devient encore plus célèbre et recherchée. Les publicités présentaient son corps partiellement nu, soulignant sa silhouette menue. Si certains apprécient sa silhouette très mince au style « boyish », certains la jugeaient anorexique.

Il faut dire qu’à cette époque, l’industrie de la mode était habitée par les « supermodels » des mannequins célèbres pour leurs silhouettes ravissantes et pulpeuses ainsi que l’image glamour que ces stars du mannequinat véhiculaient. Avec son allure plus naturelle et son style emprunté à la mode de la rue, Kate devient vite célèbre pour son style à l’opposé des critères habituellement représentés dans la mode. Une nouvelle ère s’ouvre dans le milieu du mannequinat. En dépit des commentaires négatifs, Kate Moss a continué à prospérer professionnellement.

Toujours en 1993, elle apparaît sur la couverture de la version britannique du magazine Vogue. Puis une seconde fois en moins de deux mois.

En plus de défiler sur les catwalk et de faire les couvertures des magazines de mode les plus reconnus, Kate Moss apparaît dans plusieurs singles du groupe de rock anglais Oasis. En 1999, elle joue le rôle de « Mais Marian » dans le court métrage Blackadder : Back & Forth, une comédie britannique.

En 2003, elle figure dans le clip de la chanson « I Just Don’t Know What To Do With Myself » du groupe The White Stripes. Dans ce clip vidéo en noir et blanc, on peut voir Kate Moss danser lascivement, notamment sur une barre de pole dance.

Le 15 septembre 2005, le tabloïd anglais The Daily Mirror publie des photos de Kate Moss en train, apparemment, de « sniffer » des lignes de cocaïne. Si Kate Moss gagnera plus tard son procès en diffamation, le scandale est pourtant bien présent en Angleterre et les marques de mode et de luxe commencent à lâcher l’égérie. Le mannequin qui a gagné presque 7 millions d’euros l’année précédente, voit ses contrats disparaître les uns après les autres.

Cependant, cette soudaine mise au rebut ne durera pas longtemps puisque le milliardaire Richard Branson, patron de Virgin, tient lui à surfer sur le buzz créé autour de Kate Moss. Il annonce alors en novembre que Kate Moss fera la publicité de son opérateur de téléphonie mobile.

Il n’en fallait pas moins pour que dans les mois qui suivent, reviennent auprès du visage le plus connu dans le monde de la mode : Versace, Christian Dior, Stella McCartney, Burberry… Au final, Kate Moss remporte plus de 18 contrats !

En 2010, après huit saisons de collaboration avec la l’entreprise française Longchamp, Kate Moss poursuit son partenariat et conçoit alors une collection unique de sacs à main avec la marque de maroquinerie de luxe.

En 2011, Kate Moss devient l’ambassadrice et le visage de la marque Mango.

En 2012, elle apparaît dans le clip vidéo de la chanson « White Light » de George Michael. Elle apparaît également aux côtés de Naomi Campbell aux Jeux Olympiques de 2012.

En 2013, Kate Moss pose avec la chanteuse Rihanna pour une séance de photographies destinées au célèbre « V magazine ».

 

Kate Moss par Mario Testino pour Vogue US

 

KATE MOSS : FAITS MARQUANTS, RÉCOMPENSES, ETC.

Au cours de sa carrière, elle est apparue sur la couverture de plus de 300 magazines. Elle a également joué dans des campagnes publicitaires pour plusieurs des plus grandes maisons de mode, y compris Chanel et Christian Dior.

En 1995, elle a reçu le prix « Fashion Icon Award », décerné par le Conseil américain des créateurs de mode.

En 2006, elle reçoit le prestigieux « Model of the Year award ».

Cette même année, le sculpteur britannique Marc Quinn dévoile « Sphinx », une sculpture du mannequin britannique Kate Moss dans une position de yoga complexe. La sculpture grandeur nature est en bronze moulé, avec une finition peinte en blanc, et montre Kate Moss portant un justaucorps, les pieds et les mains derrière la tête. La pose elle-même a été modelée par une pratiquante de yoga plus expérimentée, bien que le corps, les mains et les pieds soient basés sur les mesures exactes de Kate Moss.

En 2007, elle a reçu le « Sexiest Woman NME Award » Elle a par ailleurs été consacrée par plusieurs magazines comme « femme la plus sexy ».

En 2008, le British Museum a chargé Marc Quinn de réaliser une sculpture grandeur nature du modèle Kate Moss, entièrement réalisée en or fondu. Le travail résultant, également dans la position de yoga et modelé à partir du « Sphinx », a été nommé « Siren ». Il a été placé dans une exposition dans la galerie Néréide du musée près de la statue de la baigneuse Aphrodite. Certains disent que la statue en or 18 carats est la plus grande sculpture en or créée depuis l’époque égyptienne. Bien entendu, cette affirmation ne peut être vérifiée.

Kate Moss est certainement suffisamment reconnaissable pour être considérée comme un top model. À l'instar de Twiggy avant elle, c'est la découverte de Kate Moss qui a permis de renouveler la tendance en matière de modèles ultra-fins de type waif et qui a marqué le début de la fin des mannequins aux silhouettes plus voluptueuses.

Bien que Kate Moss soit classée dans la catégorie des « Big Six » (Linda Evangelista, Christy Turlington, Naomi Campbell, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Tatjana Patitz) son style, vis-à-vis des six autres mannequins (sept en comptant Stephanie Seymour), et sa renommée montante marquaient le début de la fin pour les mannequins qui ressemblaient à Cindy Crawford.

Kate Moss n'a pas la même beauté sensuelle que les modèles qui l'ont précédée, mais elle est néanmoins une force avec laquelle il faut compter sur la scène de la mode internationale.

Leave a comment

* Required fields

Please note, comments must be approved before they are published