Biographie : qui est Véronique Branquinho ?

Dis Mademoiselle Grenade, qui est Véronique Branquinho ?

Dis Mademoiselle Grenade, qui est Véronique Branquinho ?

Biographie : qui est Véronique Branquinho ?

 

Récompensée à de nombreuses reprises pour ses créations pointues et intemporelles, Véronique Branquinho est une créatrice reconnue dans le monde pour l’élégance et la qualité de ses créations.

Véronique Branquinho naît le 6 juin 1973, à Vilvordes en Belgique. Elle étudie au sein de l’école d’Art à Saint-Lucas située à Bruxelles.

En 1991, elle entre à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers. Elle s’y passionne alors pour la mode.

En 1995, Véronique obtient son diplôme de fin d’études. Le premier défilé que Véronique Branquinho organise est salué par les rédactions de mode qui ont particulièrement été séduites par deux pièces fortes de sa collection, à savoir une cape et une robe longue.

1998 est l’année de la consécration pour Véronique Branquinho, qui se voit alors décerné l’Award de la meilleure jeune styliste.

En 1999, Elle rejoint le couturier italien Ruffo Research qui la charge de concevoir la totalité d’une collection de vêtements pour femmes. Cette même année, la boutique Colette fait part à Véronique Branquinho, de son envie d’exposer les souliers qu’elle conçoit. Cette proposition permet à Véronique Branquinho, qui ne dispose pas encore de point de vente physique, de parvenir à écouler des pièces de sa collection, auprès du public de cette boutique réputée branchée.

En 2000, elle remporte un Award lors du Moet Fashion Award. Ce prix lui ouvre de nouvelles perspectives et lui confèrent une renommée mondiale qui lui permet de présenter ses collection dans les villes de New York, de Tokyo en 2001, de Moscou en 2002 mais également de Shangaï en 2004.

En 2003, Véronique Branquinho élargit la gamme de ses créations pour désormais proposer des créations masculines. 2003 est également l’année durant laquelle elle procède à l’inauguration de sa première boutique, dans la ville d’Anvers.

À compter de 2005, elle dispense des enseignements au sein de l’Université de Vienne. En parallèle, elle entend diversifier sa marque et s’attèle à la création d’une gamme de solaires.

En 2007, Véronique  Branquinho organise une exposition axée sur son travail et ses créations, et ce, afin de marquer les dix ans de sa marque. Par autodérision, elle titre cette exposition Véronique Branquinho toute nue.

L’année suivante, lorsque la marque Les 3 suisses lui propose de collaborer à la création de plusieurs pièces pour la collection automne/hiver 2008/2009, elle accepte rapidement.

En 2009, Véronique est nommée directrice artistique de la maison Delvaux. Elle ne quittera ses fonctions au sein de cette dernière qu’en 2011. Cette même année, Véronique cesse de présenter de nouvelles collections de vêtements. Elle n’en présentera plus pendant trois ans, avant de revenir sur les devants de la scène lors de la Fashion Week en 2012 avec de nouvelles créations.

En 2011, elle collabore avec la marque Marie Jo L’Aventure, avec laquelle elle élabore de nombreuses pièces de lingerie qui composent une collection féminine et élégante.

En 2012, Véronique choisit de rejoindre le groupe japonais Gibo avec sa marque. Cette nouvelle association lui permet notamment d’assurer la pérennité d’une collection de vêtements de prêt à porter pour femme.

En 2015, Véronique s’est approprié un autre terrain : le théâtre. Elle s’est en effet prêté au jeu de la création de costumes pour le premier solo de Lisbeth Gruwez qui s’est joué au Théâtre de la Bastille.

 

Leave a comment

* Required fields

Please note, comments must be approved before they are published