La mode des années 1920 : que portaient les femmes en 1920 ?

On a beaucoup écrit sur la mode des années 1920. C’est certainement l’une des époques les plus influentes et créatives de l’histoire de la mode moderne. Mademoiselle Grenade vous propose aujourd’hui de découvrir ou de redécouvrir les tendances qui ont fait des années folles une période unique dans le monde de la mode et du prêt-à-porter. 

Influence de la Première Guerre mondiale sur la mode et la culture

Les années de guerre difficiles, combinées aux effets dévastateurs de la pandémie de grippe de 1918, ont mis le monde entier à genoux. Un nouveau sentiment de liberté, mêlé de désillusions, crée un nouveau type de culture. C'est une société vivante, qui a mené aux années folles, à une apparence unique et un style vestimentaire créatif et reconnaissable. Après la Première Guerre mondiale, les tendances ont évolué et se sont déplacées comme des plaques tectoniques sur le monde de la mode. La haute couture, autrefois réservée aux aristocrates et aux riches, se démocratise. Elle devient plus accessible et permet ainsi aux hommes comme aux femmes de la classe moyenne de s’amuser avec leur style. Certaines étoffes luxueuses deviennent abordables et ouvrent ainsi la possibilité de créer des vêtements tendance depuis chez soi. À cette époque, il était courant de concevoir ses vêtements soi-même. Les stylistes comme les jeunes citadines élégantes faisaient preuve d’imagination et s’essayaient à de nouveaux styles audacieux. La plupart des femmes vivant dans les zones rurales portaient, elles, les mêmes vêtements que leurs mères.  Si on s’attarde sur cette période charnière de la mode, il semble important de préciser que comme toute ère vestimentaire, certaines personnes s’attachaient à porter de nouvelles choses tandis que d’autres, plus conservatrices, ne se souciaient pas vraiment de suivre le mouvement.  La chose la plus évidente à remarquer à propos de la mode des années 1920 concerne la silhouette. En effet, si la plupart des modes accentuent la silhouette d’une manière ou d’une autre, celle des années 1920 est étonnamment droite et plate. Cette forme droite, longiligne, est un élément très distinct du style des années 1920. Les femmes, libérées du carcan du corset, adoptent cette silhouette androgyne et portent des robes avec une taille très basse. Le mot d’ordre : porter des vêtements confortables et pratiques. 

Quels sont les basiques indispensables de la garde-robe des années 1920 ?

Comme aujourd'hui, le style des années 1920 est indissociable de certains vêtements indispensables, de pièces basiques, que les femmes portent tout au long de l'année. Voici quelques-unes de ces pièces qui ont fait le style des années 1920 :
  • Des chapeaux et des bonnets en feutrine
  • Des manteaux de fourrure
  • Des pulls en laine
  • Des robes en crêpe de soie
  • Des chaussures Salomé avec bride en T (les T-straps)
  • Des vestes courtes
  • Des costumes tailleurs sur mesure
  • Des chapeaux de type Fedora & Newsboy (casquette plate de type Gavroche)

Quels type de pulls et chandails portaient les femmes des années 1920 ?

Les pulls en laine et les cardigans étaient très populaires dans les années 1920. S'ils se portaient dans diverses couleurs, les nuances de marron et de bleu marine étaient les plus tendances. Certains pulls avaient des boutons sur le devant, d’autres se portaient avec une ceinture ou des cols larges.  Idéal pour le sport, le pull-over se parait de poches très pratiques. Les versions les moins onéreuses avaient des poches cousues. Boutonné jusqu’en haut du buste, le pull se présentait avec un col châle ou un col en fourrure cousue pour les modèles plus luxueux.  En forte demande, les cardigans étaient généralement en laine et proposés dans une vaste gamme de couleurs. La boutonnière des cardigans étaient composée de 3 à 6 boutons et le gilet pouvait être muni ou non de poches. 

Quels types de robe portaient les femmes des années 1920 ?

Paris a largement contribué aux tendances portées en Europe et en Amérique du Nord. Le mot d’ordre de l’époque était de produire des vêtements confortables, propres à "libérer" les femmes. Celles-ci portaient des robes tous les jours. Durant la journée, elles portaient une robe avec une taille très basse, ceinturée autour des hanches ou de la taille. Les robes de jour avaient des manches longues ou courtes et une jupe de longueur genou ou descendant jusqu’aux chevilles.  La mode vestimentaire a évolué en même temps que le rôle des femmes dans la société. Aussi, si les matrones d’un certain âge continuaient de porter des robes très conservatrices, les jeunes femmes avant-gardistes optaient elles pour des tenues plus sportives, plus confortables. Elles succombaient à cette mode d’après guerre et contribuèrent ainsi aux changements des tendances.  Ainsi, les robes tubulaires portées autrefois par les jeunes adolescentes firent place à des robes aux silhouettes proches mais avec des jupes plus courtes. Ces jupes arboraient des plis, des fronces ou des fentes pour faciliter les mouvements. 

Une tenue en fonction du programme de la journée

Durant cette décennie, les femmes choisissaient leurs vêtements en fonction des activités du matin, de l’après-midi et du soir. Ainsi, les femmes fortunées avait pour habitude de changer de tenues plusieurs fois par jour. Les robes portées l’après-midi, pour les discussions autour d’un thé, étaient moins moulantes que celles du soir. Elles avaient de longues manches flottantes et étaient ornées de ceinture, de noeuds ou de fleurs artificielles sur la taille. Les robes du soir, confectionnées dans du satin ou du velours, étaient légèrement plus longues et embellies de perles, de strass ou de franges. À cette époque, rien n’était plus luxueux qu’une robe en soie charmeuse. Mais ces robes n’étant pas à la portée de tout le monde, les New-yorkaises optaient pour des robes en crêpe de rayonne. Celles-ci étaient très appréciées pour leur apparence luxueuse, plus abordables que les robes en soie.

La robe Charleston. : le must-have absolu des party de l'époque !

Lorsqu’on pense aux robes des années 1920, il est difficile de faire abstraction à la tendance la plus mémorable : Ll robe « Flappers ». Aussi nommée robe Charleston, elle était composée d’un long corsage légèrement blousant assemblé à une jupe vague soit plissée, soit frangée, garnie de quilles ou encore coupée dans le biais. Non cintrée, la ligne de taille était placée bas, sur les hanches. Sa longueur variait aux alentours des genoux. Cette robe était très en vogue car sa ligne mouvante se prêtait idéalement à la pratique d’une danse très en vogue : le Charleston.  Depuis près de cent ans, la mode des années 1920 est reconnue comme étant l’une des périodes les plus glamour et innovantes de l’histoire de la mode moderne. C’est probablement parce qu’elle est unique, facile à identifier mais aussi parce qu’elle a contribué à rendre les femmes plus libres.  EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer


1 COMMENTAIRES

Leila
March 19, 2019 à 16:05

Faut se l’avouer, trouver la robe de mariée parfaite correspondant au mieux à sa morphologie est souvent difficile ! Pour mon mariage qui s’est déroulé il y a à peine 2 mois je me suis informée sur cet article et j’ai pu avoir la robe parfaite ! Mes proches ont été ébloui par ma tenue et c’est grâce à vous :)


Laisser un commentaire

Les conseils mode :

Morphologie : Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Comment trouver le décolleté idéal ou l’encolure la plus flatteuse ?

Choisir le bon décolleté ou l’encolure adaptée à votre silhouette et à la forme de...

Vous êtes ce que vous portez

Vous êtes ce que vous portez

  Quelques raisons de faire un effort de style À quelle fréquence décidez-vous de porter...

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Débuter avec la mode : comment développer un sens du style en partant de zéro ?

Cet article sera un petit guide pratique pour bien débuter. De temps en temps, nous...

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

L’ingrédient le plus important pour avoir du style ? Le courage !

« Je ne porterai pas d’étole / de bracelets manchettes / de col à jabot /...